Un grand classique français et une touche d’exotisme… tout ce que j’aime ! Le soufflé est réputé difficile à faire, mais avec un peu d’organisation je vous assure qu’on y arrive très bien, même dans un mini-four ! Ok, ok, mon mini-four chauffe plus à droite qu’à gauche donc ça se ressent sur leur esthétisme (cf. photos…) mais pas sur leur goût !

Souffl_4

Soufflé au chocolat

75g de chocolat noir (j’ai pris du 64% de cacao)

2 cs de cacao non sucré

2 cs de sucre (facultatif)

4cl de lait demi-écrémé

2 œufs

Coulis aux fruits de la passion

2 fruits de la passion (bien mûrs = bien fripés)

2 cs d’eau

2 cs de sucre

Souffl_2

Réalisation

Préparer les moules : beurrer abondamment 2 ramequins (au pinceau pour que se soit net) et saupoudrez les de cassonade.

Préparer le soufflé : faites chauffer le lait avec le cacao au micro-ondes et remuez bien. Quand le lait est bien chaud, incorporez-y le chocolat cassé en morceaux, et le sucre si vous voulez en mettre. Remuez bien jusqu’à ce que tout le chocolat soit bien fondu. Séparez les jaunes des blancs d’œufs, et mettez les jaunes dans le mélange au chocolat quand il est refroidi. Mélangez bien. Montez les blancs en neige avec une pincée de sel et incorporez au mélange au chocolat.

Cuire 15 minutes à 200°.

Pendant ce temps, préparer le coulis : Coupez les fruits de la passion en deux et évider les dans une petite casserole. Faites chauffer doucement, en ajoutant le sucre et l’eau. Le coulis est prêt quand il nappe la cuillère.

Décoration : J’ai saupoudré du cacao amer sur les assiettes, avec deux litchis frais épluchés et dénoyautés et des petites boules aux trois chocolats (je suis contente, ça fait un bail que je les cherchais celles-là, je les aie finalement dénichées au Lafayette Gourmet)

Souffl_5

Conseils

  • Choisissez bien votre chocolat, il est déterminant dans la réussite du soufflé…

  • Les quantités sont pour deux ramequins (j'ai eu un peu de rab que j'ai congelé pour un petit plaisir

  • Dégustez bien chaud, à la sortie du four, après l’avoir nappé de coulis

  • Normalement, le soufflé se cuit directement après avoir incorporé la préparation au chocolat aux blancs en neige. Moi pour le côté pratique, j’ai congelé les soufflés après les avoir mis dans les moules, et je les ai mis au four encore congelés, juste avant de prendre le dessert. J’avais peur que ça ne monte pas du tout, mais finalement ça ne s’est pas si mal passé !

Verdict

Beaucoup plus léger qu’un fondant au chocolat (pas de farine, pas de beurre)… Attention, c’est très peu sucré, presque amer, c’est pourquoi il est important de le déguster avec un coulis un peu sucré et acidulé comme le coulis de fruits de la passion…  (Ca doit aussi le faire avec un coulis de framboises)

N’oubliez pas non plus la couche de cassonade sur les ramequins : ça rajoute un côté craquant très agréable.